Basel – Bâle

         Me voilà de retour avec un nouveau type d’article afin de partager ma récente visite de Bâle. Bâle est une ville que je tenais particulièrement à visiter. Il y a plusieurs raisons à cela. Tout d’abord, elle se situe en Suisse alémanique, c’est-à-dire dans la partie majoritairement germanophone du pays. Ensuite, de nombreuses personnalités d’importance sont nées, ont vécu ou sont mortes dans cette ville. C’est le cas de Roger Federer qui y est né, mais c’est surtout dans cette ville qu’Érasme a élu résidence pour quelques années cruciales de sa vie marquées par son opposition à Luther, et d’où il publiera la majeure partie de son œuvre. Enfin, à peine quelques années plus tard, c’est à Bâle que Sébastien Castellion a trouvé refuge pour échapper au totalitarisme de Calvin.

       C’est surtout en pensant à Érasme et à Sébastien Castellion que j’ai visité la ville -deux humanistes du XVIème siècle que Bâle a accueillis dans leur lutte contre l’intolérance, le fanatisme et la violence et auxquels Stefan Zweig a si bien rendu hommage dans deux biographies extrêmement brillantes : Érasme, Grandeur et Décadence d’une Idée et Conscience contre Violence. 

       Profitant d’une météo plus que clémente, je suis partie à la découverte de cette ville plusieurs fois historique. Le premier lieu symbolique visité est le Rathaus -l’hôtel de ville- au sein duquel trône une statue du gouverneur romain Lucius Munatius Plancus, fondateur de la ville. C’est un superbe monument, haut en couleurs, où siège le gouvernement du canton.

Le Rathaus, vu de la Marktplatz

Le Rathaus, vu de la Marktplatz

Statue de Lucius Munatius Plancus

Statue de Lucius Munatius Plancus

Rathaus vu de la cour

Rathaus vu de la cour

 

      La ballade s’est poursuivie tout au long de la Eisengasse jusqu’aux abords du Rhin et du Mittlere Brücke, l’occasion d’arpenter l’une des artères commerciales de la ville et d’acheter quelques souvenirs. Au-delà du pont, la berge (Unterer Rheinweg) permet de se poser au soleil dans un petit quartier calme.

Die Mittlere Brücke

Die Mittlere Brücke

IMGP0480

Mittlere Brücke vu du Unterer Rheinweg

Mittlere Brücke vu du Unterer Rheinweg

      De retour de l’autre côté du Rhin, une petite rue passée presque inaperçue (Rheinsprung et Augustinergasse) mène à la Munsterplatz. La place concentre un square où quelques personnes jouaient à la pétanque, un lycée, mais surtout la somptueuse cathédrale de Bâle.

Hans Duttelbach des Turmbläsers Haus am Rheinsprung

Hans Duttelbach des Turmbläsers Haus am Rheinsprung

Le Mittlere Brücke vu du Rheinsprung

Le Mittlere Brücke vu du Rheinsprung

Augustinergasse

Augustinergasse

Munsterplatz

Munsterplatz

Joueurs de pétanque, Munsterplatz

Joueurs de pétanque, Munsterplatz

 

Cathédrale de Bâle

Cathédrale de Bâle

Intérieur de la cathédrale

Intérieur de la cathédrale

IMGP0515

 

     A l’heure du déjeuner, quel meilleur endroit pour se restaurer et profiter du soleil que l’insolite fontaine Tinguely (Tinguely Brunnen)? Créée en 1977 par l’artiste plasticien suisse, elle met en scène divers mécanismes drainant l’eau de la fontaine de façon ludique.

Tinguely Brunnen

Tinguely Brunnen

IMGP0551

      Après le déjeuner, nous avons fait une ballade dans les petites rues qui mènent sur les hauteurs de la ville. Puis, nous nous sommes posés dans un très beau quartier situé autour du Lycée Leonhard (Leonhard Gymnasium) qui surplombe la Kohlenbergasse, une des rues les plus importantes de la ville.

IMGP0535 IMGP0541

Votre humble serviteuse (si si! c'est rare, mais ça se dit!)

Votre humble serviteuse (si si! c’est rare, mais ça se dit!)

      Le temps est ensuite venu de flâner sur la Freie Strasse et ses nombreux magasins, de goûter au chocolat suisse (évidemment!), puis d’acheter une carte postale afin de conclure cette superbe journée.

      L’architecture de la ville est ce qui m’a le plus marquée lors de cette visite. La ville (et ses toits en particulier) sont exactement à l’image de ce que j’imaginais lorsque cette ville est évoquée : les façades, les tours en clochers, l’empreinte du protestantisme avec les multiples temples et églises réformées, l’absence d’icônes… La vieille ville est absolument magnifique. L’architecture traditionnelle côtoie de façon assez harmonieuse l’architecture moderne. La ville est très vivante et animée, des populations de divers âges se croisent. Surtout, le réseau de transport urbain (tram principalement) est très développé. La prépondérance du tram parmi les petites rues en pente fait indéniablement penser à Lisbonne. Le tram est si présent qu’il est érigé en symbole de la ville et surreprésenté sur de nombreux souvenirs.

IMGP0534

IMGP0493

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s