Les Petits Riens de Lewis Trondheim (3, 4, 5 et 6) – Lewis Trondheim

PetitsRiensDeLewisTrondheimLes3_23102008_010820   Couv_95638

123956_c  Couv_190871

      Il y a peu de temps, j’ai terminé la lecture des Petits Riens de Lewis Trondheim (dont j’avais chroniqué les deux premiers tomes précédemment ici).  Dans les tomes suivants, il est toujours question de relater des anecdotes du quotidien, souvent liées à ses voyages à travers le monde. Le principe étant toujours le même, pas de grande surprise quant à la forme. Le contenu lui, est toujours aussi plaisant: tantôt amusant, tantôt attendrissant, Trondheim sait comment nous emmener dans son quotidien sans nous ennuyer. Petites réflexions sur la vie, mésaventures de voyages, on se reconnaît aisément dans ces Petits Riens qui rythment la vie.

9782756020907_2

     Néanmoins, bien que la lecture soit très divertissante, j’ai une grosse réserve à émettre après avoir terminé la lecture de tous les tomes: parce que ce sont des Petits Riens, on ne se souvient pas des petites histoires a posteriori. Je me suis, en effet, trouvée bien en peine de répondre à ceux qui m’ont demandé quels types d’aventure contient tel ou tel tome car aussitôt lus, aussitôt oubliés. Une raison à ceci est que la lecture se fait très rapidement -ce qui est agréable certes- mais les aventures s’enchaînent, l’une entraîne l’autre, et, au final, difficile de se souvenir précisément du contenu. Dès lors, par exemple, impossible de me souvenir de ce qui est raconté dans le tome 4. Et impossible de distinguer les tomes entre eux. C’est le grand inconvénient de cette série qui, comme le précise l’auteur sur chaque tome, à juste titre donc, est surtout “un livre avec beaucoup de pas grand-chose“. Il peut y avoir, cependant, un avantage à cela: on peut relire ces Petits Riens à loisir, et y retrouver le même plaisir, même après la troisième lecture! D’autre part, m’étant habituée, le zoomorphisme ne m’a plus du tout posé de problème pour ces derniers tomes.

9782756008752_1

 

      Malgré ce petit bémol, je pense tout de même plus de bien que de mal sur cette série. Finalement, on s’amuse à partager les superstitions, les déconvenues et les facéties de l’auteur. Plusieurs pages m’ont beaucoup amusée, et c’est bien le principal! On passe un vrai bon moment de lecture drôle et distrayante.  Ne jetons pas le bébé avec l’eau du bain!

les_petits_riens_de_lewis_trondheim_4_mon_ombre_au_loin_planche01

 

lewis-trondheim-600x338

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s